IMBRUVICA
Ibrutinib

version PDF

Condition

La prescription de ce médicament est réservée aux spécialistes en hématologie ou aux médecins compétents en cancérologie. L'ibrutinib est disponible dans les pharmacies hospitalières, en rétrocessions.

Presentation

Un dosage est disponible :
- 140 mg, gélule blanche, opaque, portant l'inscription " ibr 140 mg ", flacon de 90 ou 120 gélules.
A conserver dans l'emballage extérieur d'origine à température ambiante

Posologie

La posologie est strictement personnelle. La posologie habituelle est de :
- 560 mg (4 gélules), une fois par jour, pour le traitement d'un lymphome à cellules du manteau
- 420 mg (3 gélules), une fois par jour, pour le traitement d'une leucémie lymphoïde chronique
Cependant la posologie pourra être adaptée selon votre tolérance au traitement.
L'ibrutinib doit être administré par voie orale, avec un verre d'eau, une fois par jour, à heure fixe.Les gélules doivent être avalées entières, sans être ouvertes, cassées ni mâchées.
Les gélules ne doivent pas être prises avec du jus de pamplemousse ou des oranges de Séville (oranges amères).
En cas d'oubli de dose, celle-ci peut être prise le jour même dès que possible, avec un retour à l'heure habituelle le jour suivant. Ne pas prendre de gélules supplémentaires pour compenser la dose oubliée.

Interaction

Ce médicament peut interagir avec d'autres molécules. N'oubliez pas de donner la liste complète des médicaments, même ceux vendus sans ordonnance à votre médecin. Ne prenez aucun nouveau médicament sans l'accord du médecin.

Effet Secondaires

Effet Indesirable

Prevention

Conduite à tenir

Eruption cutanée, démangeaisons Utilisez un savon doux et un agent hydratant. Evitez les expositions au soleil En cas de symptômes persistants, prévenir le médecin prescripteur.
Nausées et vomissements Boire entre les repas. Evitez les aliments fris, gras ou épicés. Mangez lentement. Faites plusieurs petits repas légers. En cas de vomissements, rincez-vous la bouche à l'eau froide et attendez 1 à 2 heures avant de manger. En cas de symptômes persistants prévenir le médecin pour la mise en place d'un traitement symptomatique.
Diarrhée Evitez le café, les boissons glacées, le lait, les fruits et légumes crus, les céréales, le pain complet et l'alcool. Boire au moins 2 litres par jour (eau, thé, tisanes, bouillons, boissons gazeuses) et privilégiez les féculents (riz, pâtes…), les carottes, bananes. En cas de persistance, prévenir le médecin pour la mise en place d'un traitement.
Fatigue Reposez-vous souvent. Des exercices légers (marche) peuvent être utiles. Prudence en cas de conduite de véhicules.
Anémie, neutropénie, thrombopénie Une NFS incluant le dosage des plaquettes doit être réalisée toutes les 2 semaines pendant les 3 premiers mois de traitement puis tous les mois par la suite, ou quand cela est cliniquement indiqué. Une adaptation du traitement (réduction posologique voire arrêt temporaire) en fonction des résultats est à discuter avec l'oncologue.
Douleurs osseuses, musculaires, douleurs dorsale Ne pas faire de gestes répétitifs, s'hydrater et se reposer régulièrement. Faire des exercices légers. Contacter le médecin en cas de douleurs persistantes. Des traitements médicaux (type paracétamol) peuvent vous soulager.
Céphalées, étourdissement Informer les patients du risque de somnolence et d'affaiblissement des capacités mentales et physique. Attention à l'effet conjoint avec l'alcool. Eviter les médicaments pouvant provoquer étourdissements ou confusion.
Infection Limitez les contacts avec les personnes malades. Se lavez régulièrement les mains. Prendre régulièrement sa température. Contacter le médecin en cas de signes infectieux : fièvres supérieur à 38°C, frissons, sueurs, taux, brûlures urinaires.
Faire pratiquer les bilans sanguins
Affection pulmonaire Prévenir votre médecin en cas de dyspnée, toux, fièvre Des examens approfondis doivent être pratiqués afin de rechercher un affection pulmonaire.
Hemorragie (épistaxis, hématurie...) Surveillance mensuelle de la NFS
L'administration d'AVK, de compléments à base d'huile de poisson, de vitamine E ou tout autres médicaments susceptible d'augmenter le risque de saignement est contre-indiquée avec l'ibrutinib
Le traitement par ibrutinib doit être interrompu 3 à 7 jours AVANT et APRES une chirurgie selon le type de chirurgie et le risque de saignement. Contacter immédiatement le médecin en cas de saignement inhabiuel et/ou de saignement abondant.
Troubles du rythme cardiaque Repos fréquent, bonne hygiène de vie. Contactez le médecin en cas d'accélération du rythme cardiaque, palpitations, battements de cœur irréguliers, dyspnée. Un examen clinique et un ECG pourront être réalisés.

Conseil Prise

Les gélules doivent être avalées entières avec de l'eau, sans être ouvertes, ni mâchées, à heure fixe. En cas d'oubli d'une prise, celle-ci peut être prise dès que possible, avec un retour à l'heure habituelle le jour suivant.

Conseil

- Ne jamais arrêter le traitement ou modifier le rythme d'administration sans avis du médecin prescripteur.

- Ne pas prendre IMBRUVICA en cas de grossesse et d'allaitement. Pour les femmes en âge de procréer, une méthode de contraception efficace doit être utilisée pendant le traitement et jusqu'à 3 mois après la fin du traitement. Une méthode de contraception mécanique (préservatif) doit être ajoutée.

- Se laver soigneusement les mains avant et après chaque manipulation des gélules.

- Ne pas laisser à la portée des enfants.

- Ne pas jeter les emballages ni les gélules à la poubelle. Les rapporter au pharmacien.

- Conseiller aux hommes d'uriner en position assise. En cas de contamination des vêtements ou des draps (vomissures…), les laver immédiatement et séparément, en machine, à température élevée (60-90°C).

Contact

Contactez rapidement le médecin en cas de :

- troubles respiratoires (rechercher des signes de pneumopathie interstitielle : radiographie

- saignement dans les urines, dans les selles